jueves, 20 de julio de 2017

First european cafes were armenians

Les premiers cafés européens ont été établis par des Arméniens
http://100ans100faits.fr/facts/les-premiers-cafes-europeens-ont-ete-etablis-par-des-armeniens/  

Il est vrai que le café ne pousse pas en Arménie. Il n’y a jamais poussé et n’y poussera probablement jamais. Cette boisson, qui est aujourd’hui l’une des matières premières les plus précieuses et les plus échangées dans le monde, est originaire de Kaffa, une région d’Éthiopie. On raconte qu’un berger a été surpris en voyant ses animaux gagner en énergie après avoir mâcher les grains de cette plante. Ces graines, grillées et moulues, brassées et bues, se sont avérées avoir le même effet sur les hommes.
De l’Éthiopie, en passant par le monde arabe, en remontant les terres ottomanes, ces graines sont arrivées aux mains des commerçants et marchands qui sillonnaient les routes de l’est vers le Moyen-Orient puis vers le Proche-Orient jusqu’à l’Europe. Parmi eux, il y avait probablement des Arméniens avant tout.
Les premiers cafés de Vienne et de Paris ont été ouverts par des Arméniens. Johannes Diodato (ou Hovhannes Astvatsatour, ce qui signifie littéralement « donné par Dieu ») a ouvert la voie vers les terres des Habsbourg à la fin du 17e siècle. Nul doute qu’il a un nom très approprié pour quelqu’un qui a été pionnier dans le commerce du café. En ce qui concerne Paris, c’est un certain Pascal qui a ouvert le premier café en 1672, suivi la même année par Maliban, un autre Arménien. On avait l’habitude de décorer les cafés de l’époque en reprenant des éléments du décor arménien. Il y a même un exemple d’un marchand de café, qui se considérait comme «un Arménien naturalisé » dans une pièce française de 1696.
Certaines sources nous conduisent à penser que les premiers cafés à Londres et à Prague seraient également établis par des Arméniens. Dans les siècles qui ont suivi, ces cafés ont eu un rôle social et politique, ce qui a ainsi contribué à la culture des cafés dans les capitales européennes, une culture qui continue de se renforcer aujourd’hui, de se propager sur le contient et dans le monde entier.
Quelques mots sur le nom de cette boisson. Dans toutes les langues, on l’appelle « café» ou de façon légèrement différente comme par exemple « coffee », « kaffee », « qahwa », « kahve », « kofe ». Il existe 2 exceptions. Ainsi, dans la patrie du café, on l’appelle « buna » en amharique, langue d’Ethiopie. Par ailleurs, le même mot signifie « graine de café  » en arabe. La seconde exception est bien sûr la langue arménienne, dans laquelle le café est appelé « sourdj » ou « sourch » (prononciations occidentale et orientale respectivement). Les origines de ce mot, qui date d’au moins de 1787, sont peu connues. Le mot pourrait dériver de « sev chour » ou « sev djour », ce qui signifie «eau noire», ou du bruit que l’on fait lorsqu’on boit du café bien chaud.  



No hay comentarios: